L’Allemagne dit déjà au revoir au Mondial 2022

Jérôme Teras
Par Jérôme Teras Modifié le décembre 14, 2022 à 4:07
allemagne eliminee qatar 2022

Les Allemands ont été éliminés jeudi 1er décembre à la suite de leur victoire contre le Costa Rica (4-2) et de la victoire surprise du Japon contre l’Espagne (2-1). Cette nouvelle élimination au premier tour de la Coupe du monde est une catastrophe absolue pour les hommes d’Hans-Dieter Flick, qui avaient tout mis en œuvre pour se qualifier. Dans cet article, nous allons passer en revue le match entre l'Allemagne et le Costa Rica et analyser les raisons de l'échec allemand.

Le match :

Le match entre l’Allemagne et le Costa Rica a débuté avec une domination allemande immédiate. Après un but précoce inscrit par Serge Gnabry (10e minute), les Allemands ont tenté à plusieurs reprises d'augmenter leur avance, sans y parvenir. La première mi-temps s'est terminée sur ce score serré de 1-0, grâce à une intervention miraculeuse du gardien Manuel Neuer sur un tir costaricain (42e). Les Allemands pensaient alors être qualifiés pour les huitièmes de finale grâce à la victoire provisoire des Espagnols face aux Japonais (1-0).
Malheureusement, ces espoirs furent vite anéantis par un coup du sort inattendu : après avoir subi un but qui qualifiait provisoirement les Costaricains (70e), Kai Havertz égalise trois minutes plus tard et redonne l’avantage aux siens (73e). Niclas Füllkrug inscrira finalement un quatrième but allemand à la 89e minute qui ne changera rien au sort des joueurs allemands puisqu’ils manquaient encore 4 buts pour se qualifier !
Même s'ils sont revenus très proches d'une qualification impossible, Thomas Müller a exprimé son sentiment d'impuissance face à ce destin cruel : « Ça fait incroyablement mal ». L'Allemagne quitte donc une nouvelle fois la compétition dès le premier tour, 8 ans après son titre mondial au Brésil.

Analyse des causes de l’échec :

Lorsque l’on analyse ce scénario invraisemblable, il est possible d’identifier plusieurs causes possibles expliquant cette élimination prématurée des Allemands. Tout d’abord, on peut souligner que bien que dominateurs durant toute la rencontre contre le Costa Rica, ils n’ont pas su concrétiser suffisamment cette domination en marquant assez rapidement un second but qui aurait permis dans ce cas particulier une qualification assurée car 6 buts auraient suffi ! Malgré 10 occasions franches dont 7 frappes cadrées et 2 poteaux trouvés durant cette partie fatidique où chaque erreur fut fatalement punie ; Thomas Müller résumait bien « On sait maintenant que chaque petite erreur coûte cher ». Le manque flagrant d‘efficacité offensive a donc grandement pesé sur ce scénario dramatique.
Deuxièmement , on peut souligner que même si Hans Dieter Flick connaît sa première défaite depuis son arrivée, il semble avoir commencé trop tardivement certaines rotations indispensables afin de dynamiser ses joueurs. En effet, Kai Havertz entrés en jeu à 30 minutes du terme fut celui qui offrit momentanée rédemption aux nations teutonnes, mais comment savoir si sa prestation spectaculaire aurait pu changer durablement la donne ? Seul Hans Dieter Flick connaît certainement les réponses à ses questions…

La Coupe du Monde 2022 devrait constituer une formidable opportunité pour faire revivre au football allemand son rayonnement international passée. Pour y parvenir, outres certains choix tactiques individuels, elle doit surtout retrouver efficacité offensive et collective indispensable, car comme Thomas Müller rappel « On sait maintenant que chaque petite erreur coûte cher »

Jérôme Teras
Jérôme Teras

Je m'appelle Jérôme Teras et je suis un grand passionné de sport. Depuis plusieurs années, je pratique le tennis et j'adore partager ma passion avec les autres. Je rêve de devenir journaliste sportif pour pouvoir couvrir l'actualité des différents sports qui me fascinent. En attendant, je continue à explorer toutes les disciplines sportives afin d'en apprendre toujours plus et partager mes analyses au travers de mes articles sur le site Newmedia-Fr.